Climat de travail

Qu’est-ce que le climat de travail?

Le climat de travail, ou climat organisationnel, est la perception qu’ont les employés envers leur milieu de travail. Il représente la personnalité de l’entreprise et peut être défini comme l’ambiance, le ressenti des travailleurs.1 Le climat de travail illustre la dimension affective de la vie au travail et est maintenant perçu comme faisant partie intégrante des conditions de travail.

Quels sont les avantages d’un bon climat de travail?

Pour l’employé

  • Améliore la satisfaction et le sentiment de bonheur au travail
  • Limite le stress et améliore le moral
  • Influence le bon comportement et la communication
  • Encourage la créativité, l’innovation, la prise de risque
  • Suscite l’engagement et la motivation

Pour l’employeur

  • Augmente l’efficacité et  l’efficience
  • Influence positivement la productivité et l’adaptabilité au changement
  • Réduit le nombre de griefs
  • Assure la stabilité du personnel
  • Aide à l’attraction des candidats
  • Accroît l’atteinte des résultats

Quelles sont les conséquences de la dégradation du climat de travail?

Les coûts directs et indirects dus à un mauvais climat de travail sont faramineux :

  • Roulement de personnel
    (consultez l’outil Évaluation des coûts de départ d’un employé)
  • Erreurs d’inattention multipliées
  • Plaintes des employés et démotivation
  • Problèmes de communication (les gens se parlent peu ou trop)
  • Tension palpable dans les rapports interpersonnels et manque de collaboration
  • Taux élevé d’absentéisme
  • Augmentation du coût des assurances collectives
  • Hausse du surmenage

Quand faut-il agir?

Au mieux, dès que vous prenez conscience de l’importance d’un bon climat de travail en entreprise, ou avant qu’il ne soit trop tard, soit dès la constatation des premiers symptômes (voir conséquences plus haut). Il est toutefois important de préciser qu’il n’est jamais trop tard pour agir et analyser le climat de travail au sein de votre entreprise.

Comment analyser le climat de travail?

Il y a trois principales méthodes pour s’y prendre :

Rencontres individuelles

Avantages
  • Plus d’ouverture des employés
  • Obtention de données plus confidentielles
Limites
  • Nombre de sujets abordés

Rencontres de groupe

Avantages
  • Plus d’ouverture des employés
  • Plusieurs sujets traités
Limites
  • Moins d’ouverture des employés à cause du manque de confidentialité
  • Effet de groupe parfois néfaste

Questionnaire écrit (sondage)

Avantages
  • Beaucoup de sujets abordés
  • Peu de temps exigé des employés
Limites
  • Ouverture très limitée à cause du sentiment de confidentialité

Les indicateurs à analyser sont, entre autres, l’ambiance de travail, la charge de travail, les relations avec les collègues et la direction, le niveau de confiance, l’ouverture.

L’analyse des données recueillies révèlera ce qui va bien et ce qu’il y a à améliorer.

Consultez l’outil Réflexion personnelle sur mon rôle pour évaluer le climat de travail au sein de votre organisation. Tous les membres de l’entreprise et vous-même devez le compléter. 

La personne que vous identifierez comme responsable de la démarche peut provenir de l’interne ou de l’externe. Si vous demeurez à l’interne, vous devez miser sur un individu de confiance, qui n’entrera pas en conflit d’intérêt. Se tourner vers un consultant externe peut aussi être une bonne solution si la relation entre la direction et les employés est difficile.

L’individu doit posséder des compétences telles que l’écoute, la compréhension rapide des enjeux problématiques, la facilité à faire des liens entre une multitude d’éléments et de personnes, l’impartialité, le souci de la confidentialité, la création d’un climat de confiance ainsi que l’ouverture d’esprit. Cette personne devra mettre sur pied un plan qui contiendra des solutions concrètes et efficaces afin d’améliorer rapidement le climat organisationnel.

Il est important de mentionner que pendant le processus, le soutien constant de l’employeur est primordial.

Comment influencer positivement le climat de travail?2

La satisfaction en emploi

  • L’employé doit retrouver une forme de stimulation dans son travail au quotidien. Ses tâches et ses responsabilités doivent être bien précisées et bien comprises.

Les communications

  • Les communications internes : La communication doit être fluide dans toute l’organisation, c’est-à-dire entre les employés et la direction, entre les employés eux-mêmes et entre les différents services. Le partage de l’information, quant aux enjeux qui affectent le travail d’un employé, aide à développer un sentiment d’appartenance envers l’organisation.
  • Relation entre collègues : Un bon esprit d’équipe ainsi qu’une bonne communication au sein des groupes de travail sont très importants. Les employés doivent pouvoir s’aider entre eux lorsque nécessaire.

Le leadership

  • La relation supérieur-employé : Le supérieur doit développer une bonne relation avec ses employés et faire preuve de respect et d’équité. Le supérieur doit être en mesure de diriger, d’encourager et de supporter ses employés dans leur travail. Il doit pouvoir gérer le changement efficacement afin que les employés aient envie de le suivre.
  • Soutien de la direction : La reconnaissance et les encouragements de la part de la direction envers les employés sont très importants pour favoriser un bon climat de travail.
  • Vision de l’entreprise : La direction d’une entreprise doit savoir où elle s’en va dans les prochaines années. La vision et les objectifs doivent être clairement établis et transmis aux employés.

Les pratiques de gestion des ressources humaines

  • La gestion des ressources humaines en général : La mise en place de politiques et de règlementations adaptées à l’entreprise est essentielle.
  • La gestion de la rémunération : Les pratiques de rémunération doivent être divulguées de façon transparente aux employés et doivent être satisfaisantes pour eux. Il est primordial que les employés perçoivent l’équité dans l’attribution des salaires.
  •  La gestion des carrières : Les employés doivent également avoir des possibilités de perfectionnement à l’intérieur de l’organisation. Ils doivent sentir qu’il est possible pour eux d’évoluer au sein de l’entreprise et que leurs intérêts et aspirations sont pris en compte.

Les valeurs organisationnelles

Les valeurs de l’organisation doivent être connues, comprises et véhiculées par l’organisation. De plus, la direction se doit d’agir conformément à ces valeurs.

Voici quelques exemples concrets d’actions préventives qui peuvent être posées pour instaurer un bon climat de travail :

  • Développez un processus d’évaluation qui permet d’évaluer le besoin à combler, les enjeux et le type de personnalité afin d’y adapter la stratégie optimale;
  • Fixez des échéanciers clairs;
  • Exercez votre pouvoir d’influence pour amener des correctifs;
  • Respectez les différences;

  • Gérez les tensions dès qu’elles surgissent;
  • Préparez la réussite de la confrontation lors d’un conflit interpersonnel;
  • Développez les habiletés de communicateur et de coach;
  • Faites confiance aux gens;
  • Ayez un code d’éthique clair et simple, connu et bien diffusé à travers l’entreprise;

Pour plus d’informations, trucs et conseils sur le climat de travail, nous vous invitons à consulter les liens suivants :

Références

1 GUILBERT, Marie-Claude, Le climat de travail.
2 Mitra services aux entreprises Inc., Cinq facteurs influençant le climat de travail.

WordPress Lightbox Plugin